Les gangs de Los Santos en guerre !

Los Santos

Los Santos, 15 heures : une émeute éclate entre les gangs. C'est une véritable guerre qui fut déclarée aujourd'hui dans les rues de la ville. 

Tout a commencé avec une petite bagarre entre le leader du gang des familles de Grove Street, Sean "Sweet" Johnson, et "Kane", chef du gang des Ballas. L'origine de la confrontation : une femme. En effet, plus tôt dans la journée, la compagne de "Kane" avait rendu visite à M. Johnson afin de passer un accord entre les deux plus grands gangs de Los Santos.

Nous ne savons malheureusement pas quel fut leur désaccord, mais les négociations n'ont pas abouti. "Kane" est ensuite arrivé sur les lieux de la rencontre avec quelques renforts, apparemment furieux et "prêt à tuer" d'après les rares témoins de la scène. Ce qui commença par un simple règlement de compte entre les leaders des deux gangs les plus influents de la ville qui s'est vite transformé en émeute incontrôlable.

La police est rapidement intervenue mais fut malheureusement vite dépassée par les autres gangs de rue venus aider leurs alliés. Une rumeur circulant actuellement en ville ferait allusion à l'implication de la mafia russe dans le conflit.

La police, devant cette situation ingérable, a fait appel aux hélicoptères du SWAT. Los Santos est maintenant en état d'alerte et les habitants sont cloîtrés chez eux, de peur que cette agitation leur soit fatale.

Les gangs sont sans merci envers leurs rivaux de toujours. Certains sont battus à mort, d'autres criblés de balles. Il n'y a aucune pitié dans les rues. D'après les caméras embarquées à bord de notre hélicoptère, les "verts" semblent avoir l'avantage sur les Ballas.

Devant cette situation de crise, le maire a tenu à faire une annonce :

Mes chers concitoyens, la situation est grave. Les gangs se sont emparés de la ville et y mènent une véritable guérilla. La police met bien sûr tout en œuvre pour tenter de mettre fin à ce massacre, mais je crains que ce ne soit suffisant. C'est pourquoi j'ai pris la décision de faire appel à l'armée pour les aider. Je ne souhaitais pas en arriver à ce stade, mais c'est la seule solution envisageable à l'heure actuelle. En attendant, restez chez vous. Ne sortez sous aucun prétexte. Votre vie vaut plus que celles d'une bande de voyous déscolarisés et battus pendant leur enfance à coups de bâtons !

Total de votes : 0